Arpajon et sa région - Nuisances Aériennes, archives
  . -          Le  T'Chat arpajonnais  
La foire
aux haricots

Le carnaval
de Bineau

Le canton
d'Arpajon

Tourisme

Histoire

Associations

 Nuisances aériennes

Images
d'aujourd'hui

Images
panoramiques

Galerie
de peinture

Images
d'autrefois

S'abonner à la lettre du site
Le forum arpajonnais

Quoi
de neuf ?

Votre page
sur ce site

Vos suggestions

 
Nuisances aériennes, archives

 
Infos |  Historique |  Chiffres |  Archives |  Liens ] 

 
 
 
 A r c h i v e s 

 (ordre chronologique) 

 
  Lettre de Monsieur le Député Pierre-André WILTZER, 16 octobre 2000 
page 1/3 , page 2/3 , page 3/3

 
 
 
Bulletin municipal Arpajon Actualités n°26, page 4, décembre 2000
" L'accroissement du trafic aérien sur Roissy rend nécessaire la création d'un nouveau couloir au sud de la région parisienne. Le projet établi par la DGAC (Direction Générale de l'Aviation Civile) et d'ADP (Aéroport De Paris) prévoit le survol du département (*) de l'Essonne d'est en ouest et le passage quotidien de 200 appareils supplémentaires à une altitude pouvant varier de 1000 à 3000 mètres. Un projet qui met en péril la tranquilité et la sécurité de près de 400 000 Essonniens. Depuis le mois de septembre, les réunions publiques se succèdent et les pétitions circulent dans les 40 communes concernées, favorisant une mobilisation sans précédent des élus et des riverains.
Devant l'inquiétude avérée des arpajonnais, Mme Le Maire a tenu à informer les administrés. En effet, vendredi 27 octobre dernier s'est tenue, à l'Espace Concorde, une réunion publique d'information, présidée par Madame Le Maire qui a permis à Michel Doumax, ancien pilote Concorde, aujourd'hui Maire de Saintry, de présenter à plus de 200 participants, le projet actuel ainsi que la solution alternative qu'il a élaborée et proposée à la DGAC, pour tenter de résoudre le problème. Une solution qui permettrait aux avions de passer plus au sud du département, sur des zones non urbanisées et à une altitude de 4200 mètres.
Par ailleurs, devant cette situation, la Municipalité avait adopté en Conseil Municipal du 28 septembre 2000 une motion par délibération No 101/2000, s'opposant déjà à l'application du dispositif de circulation aérienne en Région Parisienne, en l'état, sans que les garanties de préservation de la qualité de la vie ne soient assurées.
Cette motion demande aux Ministères et autorités compétentes de ne rien entreprendre sans que les riverains concernés par ce dispositif ne soient consultés, et de tenir compte de l'avis de l'enquète qui sera alors menée avant de prendre toute décision. "

(*) La fermeture fin 98 du Centre d'Essai en Vol de Brétigny sur Orge a libéré un espace aérien que l'on retrouve aujourd'hui dans le tracé du couloir à l'étude proposé par la DGAC et ADP


Il faut souligner également que d'une part les avions font une approche de l'aéroport d'Orly en survolant la région parisienne à une altitude de plus en plus basse et que d'autre part les horaires limites d'utilisation des couloirs aériens existants ne sont absolument pas respectés, ceci depuis des années.
Tout cela ne présage rien de bon pour l'avenir malgré les garanties et bonnes intentions de la DGAC pour remédier à ces écarts.

 
 
Signez la pétition :
contact : Monsieur Daniel GUE
e-mail : d.gue@wanadoo.fr


Plus de 3.000 participants à la manifestation le samedi 28 octobre 2000 à Evry, à la préfecture avec plus de 30.000 signatures présentées.
 
 
 

Plus de 100.000 signatures en décembre 2000
Voir l'article, Le Journal de l'Essonne, No 19, page 25
 Article de presse  "NON au projet de couloir aérien !"

 
 
 

La DGAC ne transmet aucune indication précise sur son projet, aucun plan. Les populations ne sont pas informées et donc ne peuvent pas être consultées et donner leur avis.
(pas d'enquète publique possible).

 
 
 

Les 3 projets alternatifs de Michel Doumax sont proposés à la DGAC; décision finale du Ministère pour septembre 2001, utilisation effective du nouveau couloir fin 2001.
Voir l'article, Le Républicain de l'Essonne,
 Article de presse  "Les tracés Doumax à la loupe",
par Anne Rohou, jeudi 14 décembre 2000.
Note: Les atterrissages face à l'est, notamment avec les nouvelles approches au-dessus de Brétigny à une altitude voisine de 900 mètres, constituent une pollution sonore évidente et ont étés oubliés.

 
 
 

" Jean-Claude Gayssot a annoncé qu'un processus de concertation allait être engagé début 2001 et qu'il allait saisir un organisme , indépendant l'Acnusa (Autorité de contrôle des nuisances aéroportuaires). Enfin, pour assurer une véritable transparence, une structure technique indépendante (vraisemblablement Eurocontrôle) étudierait la sécurité du nouveau couloir et un comité de suivi associera tous les départements concernés. "
Voir l'article, Le Parisien Libéré,
 Article de presse  "Gayssot joue l'apaisement",
par N.K, samedi 16 décembre 2000.

 
 
 

Manifestation à ORLY le 4 février 2001 7000 manifestants, lire l'article à la une du
 Article de presse  Républicain de l'Essonne, jeudi 8 février 2001.

" [...] A droite, les députés (RPR) Georges Tron et Nicolas Dupont-Aignan fustigent "la mauvaise foi insupportable de la DGAC qui continue d'imposer un projet dont personne ne veut". "Vendredi encore, le même couloir aérien a été présenté en réunion par l'administration de l'aviation civile alors que de nombreuses alternatives sont présentées depuis des mois."
Voir l'article, Le Parisien Libéré,
 Article de presse  "Nuisances", par Sébastien Ramnoux, dimanche 4 février 2001.

 
 
 

Jeudi 15 février, réunion en préfecture.
La DGAC dévoile un morceau de son projet : une entrée à l'ouest de l'Essonne à 4000 m et une sortie à l'est à 2000 m vers Soisy, Etiolles. Un tracé virtuel sans aucune garantie notamment en altitudes basses.

Enquête de gêne sonore et campagne de mesure de bruit autour des aéroports de Paris-Charles de Gaulle et d'Orly (15/02/2001)
http://www.dgac.fr/html/actu_gd/index.htm

 
 
 
Manifestation à Paris le dimanche 20 mai
(le départ du cortège aura lieu à 14h30 du Champ de Mars),
Alors que la DGAC a choisi Eurocontrol pour une mission d'expertise, une réunion est déjà programmée en préfecture afin qu'un cahier des charges, élaboré par les différents collectifs, soit remis aux experts d'Eurocontrol.
Parmi les principales demandes :
* le moins d'avions possible en dessous de
    3000 mètres,
* la prise en compte de l'évolution des
    agglomérations, alors que les trajectoires mises en
    place le seront pour des années,
* l'adoption d'une trajectoire différente
    de celles proposées, avec notamment un décalage
    vers le sud de 5 à 18 kilomètres,
* la définition de volumes aériens pour pouvoir
    situer l'avion (des actions juridiques seraient
    systématiquement mises en œuvre dès lors que l'on
    constaterait des avions se situant en dehors
    des trajectoires imposées),
* le respect strict d'un couvre-feu sur
    l'aéroport d'Orly.
 Article de presse  Priorité à la sécurité et à la qualité de vie
(Page d'information de la Ville de Montlhéry)
Voir l'article, Le Parisien Libéré,
 Article de presse  "Les associations de riverains seront consultées",
par D.C, jeudi 26 avril 2001.

 
 
 
Le dialogue est plutôt mince, certaines délégations ont été ignorées lors de la manifestation le 20 mai ; (15 000 participants).
Décision finale en septembre 2001.

 
 
 
"Lors d'une réunion publique à Ris-Orangis le 1er juin 2001, Mrs Doumax, Leterre et Poutiers, responsables de l'association C4A, ont évoqué 'la mauvaise fois de la DGAC qui depuis deux ans étudiat ce projet de couloir aérien dans le plus grand silence et organise de fausses simulations' Ils confirment que l'objectif de la DGAC est d'isoler l'Essonne, de la diviser et de provoquer de nombreuses réunions sans fondements pour prouver une concertation préalable."
[...]
M.Thierry Mandon, Maire de Ris-Orangis, demande au député de l'Essonne et Maire de Draveil Georges Tron de "déposer et faire voter une loi pour que tout projet de couloir aérien soit soumis à une enquète publique".
Mrs Tron et Mandon ont noté que "le patrimoine immobilier de la région survolée perdrait 5 à 10 % de sa valeur selon la chambre des notaires de l'Essonne qui fait actuellement une étude approfondie".

Le Républicain de l'Essonne, jeudi 7 juin 2001.

 
 
 
" Le tracé initial du nouveau couloir aérien abandonné
Le Ministre des Transports, Jean-Claude Gayssot a annoncé d'une manière fort diplomatique l'abandon du tracé prévu initialement par la DGAC. "

La une du Républicain de l'Essonne, jeudi 21 juin 2001.

" Le futur couloir reste obscur. L'Essonne ignore encore le tracé qui sera finalement retenu. Selon toute vraissemblance, il se situera plus au sud et imposera des altitudes plus élevées. "

Le Républicain de l'Essonne, jeudi 21 juin 2001.

 
 
 
Manifestation à Chartres contre le 3ème aéroport parisien. 9 sptembre 2001.
Collectif contre l'implantation d'un 3ème aéroport dans le grand bassin parisien

 
 
 
13 septembre 2001.

Le futur couloir sera sans doute confirmé le mercredi 19 septembre.
Un tracé quasiment identique au projet initial de la DGAC, si ce n'est qu'il est décalé en hauteur de 1000 m. Les altitudes ne pourront pas être respectées selon Michel Doumax.
Voir l'article, Le Républicain de l'Essonne,
 Article de presse  "Les avions ne devraient être ni vus ni entendus",
par Anne Rohou, jeudi 13 septembre 2001.

Or tous les jours, des exceptions aux règles, sous le bon prétexte de sécurité, sont observées par les riverains, tant dans les horaires que dans le suivi de ces couloirs.

 
 
 
20 septembre 2001.

"Aucun des projets initiaux n'est techniquement applicable en l'état"
"Les élus et les responsables associatifs sont tous unanimes sur un point : trop d'incertitudes planent encore sur le projet d'Eurocontrol."
Voir l'article, Le Parisien Libéré,
 Article de presse  "Le nouveau tracé rassure élus et associations.",
par S.A., jeudi 20 septembre 2001.

 
 
 
Septembre 2001.

"Il est clair que toutes les communes de l'Essonne sont concernées"
"400 avions par jour, 1 avion toutes les 2 minutes"

 Article de presse  bulletin municipal Saint-Germain-lès-Arpajon

 
 
 
8 octobre 2001
Les couloirs de départs sont aussi à revoir

" Depuis un an, on a beaucoup parlé du fameux projet de nouveau couloir aérien d’arrivée à Orly par vent d’Ouest dominant, auquel il faut trouver une place au Sud d’Orly pour dégager de la place au Nord pour l’accroissement du trafic de Roissy. Ce même projet qui fait aujourd’hui réagir Sénart («La Rep» du 1er octobre). Techniciens et élus ont aussi été amenés, au fil des débats, à se préoccuper des départs, d’autant plus qu’ils sont bien plus bruyants à forte puissance de montée que les arrivées avec moteurs réduits en descente régulière. Ceux face au vent d’Ouest, qui à destination du sud prennent un virage à gauche puis un axe Arpajon-Milly, ont fait réagir les élus du secteur du Parc naturel régional du Gâtinais français, dans la mesure où certains projets de couloirs d’arrivée trop au sud (A.N.A. et C4A) auraient maintenu les départs en dessous sur une trop longue distance. Cette inquiétude s’est pour l’essentiel éloignée avec les deux projets Eurocontrol et DGAC qui restent en course. "

Voir l'article, La République, 8 octobre 2001
 Article de presse Les couloirs de départs sont aussi à revoir par D.B.

 
 
 
2 Novembre 2001.

"L'ACNUSA ne peut émettre d'avis favorable au projet Eurocontrol tant qu'il ne sera pas assorti de garanties dont elle énumère la liste !"
 Article de presse  Communiqué du Forum contre les nouveaux couloirs Aériens

Contact : JP.Gallon, GALLON.JEAN-PHILIPPE@wanadoo.fr

 
 
 
7 Novembre 2001.

"La poursuite du développement des plates-formes existantes risque de rendre notre région invivable et dangereuse prévient l'ADVOCNAR"
Voir l'article, Le Parisien Libéré,
 Article de presse  L'union sacrée contre les nuisances aériennes

 
 
 
10 novembre 2001.

Manifestation à Paris : 20.000 participants.

 
 
 
2 décembre 2001.

Les populations concernées aussi ont le droit à la parole.

     23 communes participantes
     NON : 98,7 %
     participation 38,8 %

 Article de presse  Le référendum consultatif communal

 
 
 
18 février 2002
Les couloirs aériens sous surveillance

" La contestation née sur le projet de couloir d’atterrissages ne doit pas faire oublier la modification annoncée des trajets des décollages des avions à pleine puissance de leurs moteurs qui sont alors bien plus bruyants et polluants qu’à l’arrivée. Ces décollages d’Orly face à l’est avaient été exclus de la première vague de concertation nouvelle et de la mission des experts d’Eurocontrol concédées par le ministre. "

Voir l'article, La République, 18 février 2002
 Article de presse Les couloirs aériens sous surveillance par Didier Barry

 
 
 
Journée d'action le samedi 26 janvier 2002 par le forum et l'ACCACE
(Association Contre les Couloirs Aériens en Centre Essonne)
site web : http://accace.multimania.com


NON à tout nouveau couloir aérien !

NON à la désinformation !

 
 
 
4 mars 2002
Le couloir aérien survolant la région entrera en service le 21 mars 2002.

Ce couloir :

    o Est indispensable ?
    o N'est pas indispensable ?

    o Risque d'apporter des nuisances ?
    o Est sans risque de nuisances ?

Votez !

 
 
 
20 mars 2002
" Cette décision provoque aussi la colère des résidants "

"Cet itinéraire est tout à la fois une aberration écologique, car il survole des sites protégés, et un non-sens technique. En effet, il n'y a pas de développement prévu d'Orly puisqu'un décret ministériel du 6 octobre 1994 y limite les mouvements à 250 000 vols par an et un arrêté de 1968 instaure la suspension des vols entre 23 heures et 6 heures", explique Sylvie Barrault, juriste et enseignante à Paris-XI, qui habite, depuis une vingtaine d'années, la commune de Lardy. En décembre 2001, son association - Contre les couloirs en centre-Essonne - a organisé un référendum d'initiative populaire dans 23 communes. Les habitants ont refusé le couloir avec 99 % de "non".

Voir l'article, Le Monde, 20 mars 2002
 Article de presse La réorganisation du ciel francilien renforce l'aéroport de Roissy par Dominique Buffier

 
 
 
21 mars 2002
Couloir aérien : c'est le jour J !

" François Pelletant, conseiller général et maire de Linas, s'oppose sur deux points à ce tracé. Il ne croit pas au respect des altitudes, mais il craint surtout les conséquences que le couloir engendrera sur les flux de départ, toujours situés en dessous des lignes d'arrivée et bien plus bruyants. [...] Les membres du Forum sont également très sceptiques sur le système de sanctions à venir ainsi que sur la mise en place du groupe de surveillance. "

Voir l'article, Le Républicain de l'Essonne, 21 mars 2002
 Article de presse Couloir aérien : c'est le jour J ! par Anne Rohou.

 
 
 
27 mars 2002
" Attention :  la DGAC nous trompe "

" Le Forum contre les nuisances aériennes (couloiraerien@voila.fr) reste mobilisé et attire l'attention de la population sur la désinformation organisée par le gouvernement et les autorités responsables de l'aviation civile. "
[...]
" nous avons consulté les candidats à l'élection présidentielle. Nous leur avons demandé quelle était leur position sur cette affaire. Nous vous ferons part prochainement des réponses que nous allons recevoir. " présidentielle "

La mise en place du nouveau couloir et la réorganisation de l'espace aérien dans le bassin parisien, avec un trafic maximum, prendra son effet seulement l'été prochain alors que déjà des nuisances nouvelles sont constatées par les populations sacrifiées, au nom de l'intérêt général, après un simulacre de concertation.

 
 
 
10 avril 2002
" Le couloir Eurocontrol c'est : "
  • des atterrissages par vent d'Est de plus en plus bas et de plus en plus fréquents (1 avion chaque 2 minutes aux heures de pointe) comme chacun peut le constater,
  • des décollages par vent d'Ouest à basse altitude pour passer sous le nouveau couloir d'arrivée Eurocontrol en toute sécurité et pour délester la charge des contrôleurs du trafic aérien,
  • le couvre feu d'Orly (23h30 6h00) non respecté,
  • des avions bruyants hors normes autorisés de vol pour satisfaire les "hauts intérêts" de la nation,
  • un environnement soit disant pris en compte pour contenter une frange de la population,
  • un semblant de démocratie et de concertation avec un petit nombre d'associations non représentatives des populations concernées,
  • des intérêts et une croissance économique du transport aérien à satisfaire en priorité,
  • des gros bonnets influents et au bras long infiltrés dans des comités consultatifs bidons,
  • une population bernée, abusée et trompée continuellement d'année en année,
  • etc etc

 
 
 
11 avril 2002
" Le trouble dans les esprits "

Des atterrissages par vent d'Est modifiés dans les faits, des décollages par vent d'Ouest modifiés dans les faits mais "officiellement" rien n'a changé selon la DGAC depuis la mise en place du nouveau couloir Eurocontrol.
" Les plaintes des riverains s'accumulent. De son côté la DGAC affirme que rien n'a changé " (Le Républicain de l'Essonne, Jeudi 11 avril 2002)

Des problèmes de nuisances mélangés en tout sens : à peine le couloir Eurocontrol est-il décidé par le Ministère des Transports qu'aussitôt de nouvelles conditions apparaissent comme les décollages par vent d'Est. Les associations ANA, C4A et OYE349 appellent à signer un Manifeste : des populations "baladées" sans concertation ni information de l'administration. Qui tire les ficelles ?

 
 
 
15 avril 2002
" Monsieur le Député Pierre-André WILTZER demande un audit à l'ACNUSA sur la région de LIMOURS "

" Si l'entrée en vigueur du nouveau dispositif a été très médiatisée, et abondamment commentée par les Pouvoirs Publics, nous sommes en revanche dans le plus grand flou en ce qui concerne le déplacement de trajectoires des autres couloirs d'approche sur Orly face à l'est.

Or, depuis près d'un an, et avec une acuité particulière depuis le 21 mars dernier, les habitants du secteur de LIMOURS constatent une fréquence anormale du nombre d'atterrissages, un abaissement très sensible de l'altitude et, par voie de conséquence, ils connaissent une gêne sonore qu'ils ne connaissaient pas auparavant.
[...]
Tous les riverains s'accordent à constater que le couloir a été très sensiblement déplacé vers l'est, les avions volant désormais au-dessus de la commune de LIMOURS et non comme auparavant sur les zones agricoles.

Lettre de Monsieur le Député Pierre-André WILTZER, 15 avril 2002  page 1/2 , page 2/2

 
 
 
30 avril 2002
Réunion publique à Saint-Chéron par l'association ADCAH. Des exposés brefs et concis pour un dossier de plus en plus complexe mélangeant intérêts politiques et économiques au détriment des populations survolées. Plus de 300 personnes exaspérées d'une situation qui empire de jour en jour sont venues s'informer et s'enquérir des actions possibles.
Devant l'indifférence et le mépris d'ADP, de la DGAC et des autorités gouvernementales, les habitants, les élus et associations envisagent des actions musclées. Faute d'être écouté, faut-il descendre à nouveau dans la rue , bloquer l'aéroport d'Orly pour se faire entendre ?

 
 
 
Mai 2002
Monsieur le Député Yves Tavernier soutient les actions ménées par le Forum contre les nuisances aériennes et déclare :
  • " il est impossible de faire confiance à l'aviation civile qui ment sur la réalité du trafic actuel et ne tient aucun de ses engagements,
  • nous n'avons aucune garantie sérieuse sur l'altitude de 3300 mètres que devront respecter les avions à l'arrivée,
  • les incidences du couloir 'arrivée' sur les couloirs des avions au départ, beaucoup plus bruyants, n'ont jamais été étudiées sérieusement. "

 
 
 
23 Mai 2002
Communiqué de presse de Yves Tavernier et Claire-Lise Campion

" Pour Yves TAVERNIER, il n'existe qu'une seule façon de se faire entendre : "On aura toujours le même discours technocrate et suffisant. Il faut faire comme les camionneurs : aller 'foutre le bordel' sur les pistes d'Orly. Je m'y engage avec l'ensemble des associations ".
[...]
Claire-Lise CAMPION et Yves TAVERNIER engagent les Essonniens à s'unir pour obtenir le respect des engagements, estimant qu'aujourd'hui est également en jeu la "crédibilité de l'ACNUSA".

 Article de presse  "Communiqué de presse, 23 mai 2002"

 
 
 
Mai 2002
Sondage d'opinion sur le trafic aérien auprès des élus par l'Association Saint-Michelloise Contre le Couloir et les Nuisances Aériennes (ASMCCNA), st.michel.nuisances.aeriennes@voila.fr

 Article de presse  Sondage  page 1/4 , page 2/4 , page 3/4 , page 4/4

 
 
 
1er juin 2002
Enquète publique d'initiative populaire lancée par le Forum Contre les Nuisances Aériennes

" Pour un résultat que vous connaissez : Depuis le 21 Mars 2002, la Direction Générale de l’Aviation civile fait passer les avions où elle veut et quand elle le veut au dessus de nos têtes.
Depuis 1975, le Val d’ Oise est sacrifié au lobby aérien.
Dites NON au sacrifice du sud Francilien !!!!! "

Site web du Forum : http://www.ufcna.com/forum

 
 
 
3 juin 2002
Bruit :  cinquante communes du sud de la région parisienne lancent une enquète publique d'initiative locale.

"  << Avec ce travail, nous voulons suppléer le manque de poids politique des maires des petites communes de l'Essonne. Nous exigeons également une véritable concertation sur les nuisances aériennes. Pour le moment, nous estimons que les pouvoirs publics nous mènent en bateau >> , poursuit Jean-Yves Poutiers, inquiet d'un doublement annoncé du trafic aérien à l'horizon 2015. "

[...]

Voir l'article, Le Figaro 3 juin 2002, page 12 par Hervé Guénot
 Article de presse  "Orly :  la résistance s'organise contre les nuisances aériennes"
 (275 Ko)


 
 
 
14 juin 2002
Communiqué de presse du Collectif UFCNA-Orly

  • " Pour contrecarrer le doublement prévisible et annoncé du trafic aérien en Ile-de-France d’ici 2015 nous demandons la création et l’utilisation en extrême urgence d’une nouvelle plate-forme dans le grand bassin Parisien ( plus de 100 km de Paris),
  • Le respect des altitudes et l’interdiction des vols à vue,
  • Le respect du nombre de mouvement arrêtés par la loi ( 200 .000 mouvements environ pour 250.000 créneaux horaires attribués) et du couvre feu d’Orly,
  • L’interdiction totale des chapitres 2 qui ont obtenu une dérogation de vol malgré la loi,
  • Une interdiction des chapitres 2 hushkités qui peuvent toujours utiliser l’aéroport d’Orly,
  • L’interdiction des avions de plus de 20 ans qui sont les plus bruyants. "
[...]

 Article de presse  "Communiqué de presse du Collectif UFCNA-Orly"


 
 
 
23 juin 2002
Manifestation du 23 juin 2002 "Un dimanche à Orly"

Malgré un soleil éclatant propice à toutes sortes de loisirs, malgré les nombreuses fêtes dans les villes et les villages, malgré l'usure suite aux élections présidentielles et législatives, les manifestants, à l'appel du collectif UFCNA-Orly (160 associations), les élus et responsables d'associations ont scandé jusque sous l'aérogare d'Orly Sud leur ras-le-bol face aux nuisances aériennes toujours croissantes et font savoir qu'ils seront toujours là pour résister de façon déterminée, faute d'être entendus.

 
 
 
25 juin 2002
Lettre du Collectif UFCNA-Orly à De Robien, Ministre de l'Equipement, des Transports, du Logement, du Tourisme et de la Mer

" La capacité de l’aéroport d’Orly définie par l’arrêté du 6 Octobre 1994 relatif aux créneaux horaires sur l'aéroport d'Orly n’a été, y compris pour l’année 2001, jamais respectée par tous les gouvernements précédents puisqu’il est écrit dans l’arrêté : 200 000 mouvements environ pour 250 000 créneaux horaires attribués. Nous vous demandons donc de mettre bon ordre à cet irrespect des textes de lois.

Le couvre feu n’est toujours pas appliqué correctement et beaucoup trop de dérogations perturbent 'l’endormissement' de nombreux riverains qui subissent déjà fortement les nuisances de jour.

Le 1er avril 2002, les avions de chapitre.2 devaient êtres interdits. De nombreuses dérogations permettent toujours l’accès de ces avions à l’aéroport d’Orly. Vous n’êtes pas sans savoir que ces 'vieux avions' les plus bruyants et les plus polluants augmentent considérablement les probabilités d’accidents sur les riverains de cet aéroport qui est le plus urbanisé de France. "

 Article de presse  "Lettre du Collectif UFCNA-Orly à De Robien, 25 juin 2002"

 
 
 
12 juillet 2002
Lettre de Claire-Lise Campion,

Madame le Sénateur dénonce les embrouillaminis de la DGAC dans ses réunions ; elle appelle à la vigilence et à la mobilisation pendant la définition des 'volumes environnementaux'. Elle craint une augmentation non seulement du trafic aérien suite à une possible nouvelle plate-forme aéroportuaire à Beauvilliers mais aussi une augmentation des trafics routier et ferroviaire qui en découleront de par l'activité de ce nouvel aéroport et la multiplication des entrepôts de marchandises notamment dans la région de Brétigny-sur-Orge ou de Villabé.

 Article de presse  Lettre de Madame Claire-Lise Campion  page 1/3 , page 2/3 , page 3/3

 
 
 
Septembre 2002
Départs face à l'Est

Sous de faux prétextes de sécurité et se basant sur ses données contestées par les associations, ADP refuse la proposition présentée par les associations ANA, C4A et OYE 349 consistant à faire virer les avions plus loin après décollage et donc pour un survol plus haut des populations .
Départs face à l'Est

 
 
 
Novembre 2002
Retard des départs face à l'Est

Il y a une vingtaine d'années, certains couloirs étaient relativement peu utilisés comme ceux que l'on rajoute dans le ciel sournoisement aujourd'hui. Mais dans dix-quinze ans, ces nouveaux couloirs mis en place aujourd'hui sous le prétexte de réorganisation, de prise en compte de l'environnement (ne pas rire) supporteront un trafic de plus en plus dense.

ADP et la DGAC tentent petit à petit de faire passer de plus en plus d'avions dans le ciel de la région parisienne, déjà saturée de nuisances de tous côtés. Aussi se heurtent-ils le plus souvent aux associations de riverains comme dans le cas de la mise en place des départs face à l'Est.

 Article de presse  Entrevue du Député Georges Tron sur les départs face à l'Est, page 2 de la Revue d'information municipale de la ville d'ETIOLLES, 8 novembre 2002

 Article de presse  Retard des départs face à l'Est, par Anne Rohou, Le Républicain de l'Essonne, jeudi 14 novembre 2002

 
 
 
12 Décembre 2002
Débat au Sénat sur les couloirs aériens.

 Article de presse Sénat, séance du 12 décembre 2002

 
 
 
30 Janvier 2003

Le trafic aérien devrait encore augmenter
" On nous parle de limiter le trafic et les nuisances sonores et en catimini on continue de développer les aéroports " martèle Pierre Feuillaste, vice président de l'Association de défense contre les nuisances aériennes ADVOCNAR.
Voir l'article,
 Article de presse  "Le trafic aérien devrait encore augmenter" (Emeline Cazi, Le Parisien, 30 janvier 2003)


Rapport de la Cour des comptes
" Les Sages jugent en effet que Roissy et Orly sont sous-utilisés. Si ceux-ci procédaient aux aménagements nécessaires, ils pourraient faire face au développement du trafic aérien jusqu'en 2020. "

Voir l'extrait,
 Article de presse  Rapport de la Cour des comptes sur ADP (Le Parisien, 30 janvier 2003)

Le texte complet :
 Article de presse  Rapport de la Cour des comptes (texte intégral, source UFCNA)


Les mouvements vont doubler en quinze ans
" ROGER LÉRON, président de l'Acnusa (Autorité de contrôle des nuisances aériennes), chargé de contrôler l'activité de tous les aéroports français n'est pas surpris par les conclusions de la cour des comptes. 'Il n'est pas étonnant que soit évoquée la possibilité d'augmenter les mouvements sur Roissy et Orly. Le trafic aérien va doubler dans les 15 ans partout en France, y compris dans ces deux aéroports franciliens et continuer à progresser ensuite.
L'aéroport Charles-de-Gaulle atteindra 80 millions de passagers, soit 750 000 mouvements par an, d'ici 2010'
, rappelle-t-il. Roger Léron l'a rappelé hier : pas question pour lui de prôner comme les élus et les riverains de Roissy le couvre-feu en vigueur à Orly. 'Il n'est pas possible de le généraliser à tous les aéroports', estime-t-il."
(Daniel Pestel, Le Parisien, 30 janvier 2003)

 
 
 
31 Janvier 2003

Réunion publique
L'Association Saint-Michelloise Contre le Couloir et les Nuisances Aériennes organise une Réunion Publique sur le thème :
"Aie ! Mon Ciel m'atterre ! le VENDREDI 31 JANVIER A 20h30
HALL DES FETES de Saint Michel sur Orge (place du marché - rue de Ste Geneviève)
Avec la participation de Monsieur Roger Vayrac, ancien Président de l'UFCNA et de Monsieur Daniel LACAMBRE, Président du Collectif Orly. "
"Devant le doublement du trafic aérien en Ile de France organisé dans la désinformation du public et en dépit des lois et décrets votés par le gouvernement, les associations doivent se montrer unitaires, pouvoir mobiliser les populations sur des exigences communes et cohérentes, SEUL levier possible pour contrer l'appétit économique mis en priorité par les compagnies aériennes, la DGAC, ADP et les pouvoirs publics."

 
 
 
18 Mars 2003

Le Manifeste des Associations du Sud-Francilien
Les associations, en lutte contre les nuisances aériennes, subissent des pressions de plus en plus fortes de la part des institutions gouvernementales qui veulent faire disparaitre les contraintes de respect de l'environnement par le déplafonnement du nombre de mouvements autorisés sur l'aéroport d'Orly.

 Article de presse  De par la loi, les mouvements de l'aéroport d'Orly sont limités a 200000

En riposte, des collectifs d'associations se sont unis pour rédiger le manifeste d'union des associations du Sud-Francilien pour le maintien du plafonnement d'Orly à 200000 mouvements.
 Article de presse  Le Manifeste des Associations du Sud-Francilien

 
 
 
9 Avril 2003

Le Manifeste des Associations du Sud-Francilien
Première liste des Associations signataires du Manifeste

Au 9 avril, 83 Collectifs et Associations représentant au moins 200 Associations du 77, 78, 91, 92, 94 ont signé le MANIFESTE d'UNION des associations du SUD-FRANCILIEN pour le maintien légal du plafonnement à 200 000 MOUVEMENTS sur l'aéroport d'Orly.
 Article de presse  Première liste des Associations signataires du Manifeste

 
 
 
14 Mai 2003

Réunion publique
Forum Contre les Nuisances Aériennes - Espace Concorde à Arpajon, 20h45

Une baisse momentanée du trafic aérien due à la conjoncture économique actuelle incite les riverains et associations à la plus grande vigilance.
Les riverains doivent faire prendre en compte le respect de l'environnement par les institutions comme ADP et la DGAC plus préoccupées par la croissance économique des compagnies aériennes.
L'union de tous les habitants des départements de l'Ile de France est plus que nécessaire devant la mauvaise foi de ces institutions et leur complicité par exemple avec les sociétés privées de mesure du bruit.
Les lois actuelles en matière de limitation du trafic aérien doivent être appliquées. Une limitation du nombre de mouvements et un couvre feu doivent être instaurés sur Roissy comme sur Orly.
Plus de 150 associations déjà signataires du Manifeste ainsi qu'environ 80 élus (Maires ou Maires-adjoints). Un Manifeste qui sera ensuite porté aux interessés au niveau gouvernemental.

 
 
 
23 Mai 2003

Réunion publique d'Information à Forges-les-Bains
Centre socio-culturel du Jeu de Paume, 6 rue de l’Eglise.

Réunion organisée par l’association "Forges sans Nuisance" et le Forum Contre les Nuisances Aériennes.
Compte-rendu de la réunion

 
 
 
23 Octobre 2003

Aéroport d'Orly - Trafic aérien : les riverains privés de contrôle sur Internet

La pression semble monter pour que le public ne puisse pas avoir accès aux trajectoires avion pour "des raisons de sécurité nationale " (réalité ou à nouveau choix politique de transparence ?)

 Article de presse  Lire l'article, "Trafic aérien : les riverains privés de contrôle sur Internet"
     (Le Parisien 23 octobre 2003)

 
 
 
12 Décembre 2003

Réunion publique d'Information à Bonnelles (78)

Vendredi 12 Décembre à 20h30
Réunion publique, thème : les nuisances aériennes.
Avec l'AICNA Association Intercommunale Contre les Nuisances Aériennes qui regroupe les élus du Sud Yvelines et l'ACNAB Agir Contre les Nuisances Aériennes à Bonnelles association d'habitants de Bonnelles, de Bullion et du voisinage en présence de Monsieur POUPART, maire de Bonnelles de Madame BOUTIN, député, de Monsieur BARTH, conseiller général, et des élus concernés.

 
 
 
25 Janvier 2004

Manifestation à Paris

Elus et associations ont décidé d’organiser une grande manifestation francilienne le 25 janvier 2004 à Paris pour exiger :
  • La réduction du nombre de mouvements en Ile-de-France
  • L’arrêt des vols de nuit
  • L’abandon formel du projet de nouvelles pistes à Roissy
  • L’utilisation rapide de l’aéroport de VATRY
L'Union des associations et des élus contre les nuisances aériennes en Ile-de-France invitent les franciliens à se mobiliser pour exprimer leur ras-le-bol des nuisances qu’ils supportent aujourd’hui et leur opposition aux mesures qu’on leur prépare pour demain.

 Article de presse  Communiqué de presse

 
 
 
20 Avril 2004

Aéroports De Paris investit 100 millions d'euros pour accueillir l'A380 dans la plus grande illégalité.

Monsieur Jacques CHIRAC, Président de La République Française, peut s'enorgueillir de la prouesse technique de l'aéronautique française dans de telles conditions.

A Roissy, ADP a financé un montant d'investissements de 100 millions d'euros. L'adaptation des infrastructures - élargissement des pistes et voies de circulation des avions - représente à elle seule 70 millions d'euros, "dont 40 millions déjà engagés", précise la société. Le réaménagement des aérogares, avec de nouvelles passerelles d'accès aux avions (qui ont deux ponts), représente un investissement de 20 millions d'euros. Les 10 millions restants sont absorbés par les installations de maintenance, dont la construction d'un nouveau hangar géant. Le Monde 20 avril 2004.

Décret n° 77-1141 du 12 octobre 1977, extrait :

Article 3 Alinéa C. Ne sont pas soumis à la procédure de l'étude d'impact, sous réserve des dispositions de l'article 4 ci-dessous, les aménagements, ouvrages et travaux dont le coût total est inférieur à 1,9 million d'euros. En cas de réalisation fractionnée, le montant à retenir est celui du programme général de travaux.

Aucune étude d'impact environnemental n'a été réalisée et publiée par ADP à ce jour.

 
 
 
16 Juin 2004

transfert d'un certain nombre de vols de l'aéroport de Roissy-Charles de Gaulle vers l'aéroport d'Orly

L'annonce par la Direction Générale de l'Aviation Civile (DGAC) du transfert d'un certain nombre de vols de l'aéroport de Roissy-Charles de Gaulle vers l'aéroport d'Orly suscite de la part des communes concernées par les nuisances aériennes de cette plate-forme une très grande inquiétude.

Cette augmentation annoncée du trafic de l'aéroport d'Orly conduit ces communes à demander avec force :

-le maintien du couvre-feu nocturne
-le respect de la limitation du nombre de mouvements à environ 200 000 par an

L'arrêté ministériel du 6 octobre 1994 limite la capacité d'accueil de l'aéroport d'Orly 250 000 créneaux horaires annuels correspondant à environ 200 000 mouvements. Le créneau est une programmation des vols et le mouvement la constatation réelle d'un atterrissage ou d'un décollage. Rappelons que 206 767 mouvements totaux ont déjà été enregistrés sur Orly en 2003 (chiffres ADP).

Ces limites réglementaires ont été instituées par les autorités pour répondre aux nuisances de l'aéroport d'Orly implanté à proximité de Paris et fortement enclavé dans le tissu urbain. Elles ne doivent en aucun cas être remises en cause.

Devant cette menace, les communes concernées ont décidé :

- de se regrouper en association d'élus voisins d'Orly
- de demander rendez-vous au ministre des transports

Informations du Collectif Orly du 16 juin 2004

 
 
 
14 Décembre 2004

Rapport IAURIF décembre 2004 ou la désinformation du public

Le deuxième rapport IAURIF diffusé au mois de décembre 2004 accompagnant la restructuration des "routes Sud" annonce à grand renfort médiatique qu'il n'y a plus que 3 millions d'habitants survolés à moins de 3000 mètres.

( 1 145 641 face à l'ouest et 1 847 329 face à l'Est)

Ce rapport ne prend pas en compte l'émission des nuisances sonores en forme de cône depuis les avions vers les habitants au sol mais uniquement le survol à la verticale des populations survolées.


Analyse complète (site UFCNA)

Rapport IAURIF (site ACNUSA)

Mesure du bruit (site DGAC)

 
 
 
18 Mars 2005

Le projet de Plan de Protection de l'Atmosphère (PPA) désavoué par le Conseil Régional d'Ile de France

Le projet de Plan de Protection de l’Atmosphère francilien (PPA) est élaboré à l’initiative des services de l’Etat (DRIRE) en concertation avec les partenaires concernés conformément à la loi du 30 décembre 1996 sur l’Air et l’Utilisation Rationnelle de l’Energie (Loi LAURE).

L'importance de la pollution aérienne est quasiment oubliée ou minimisée et peu de données sont diffusées au public concernant la pollution par le trafic aérien.

Le rapport du Conseil Régional d'Ile de France est alarmant.

Le Conseil Régional d'Ile de France en conclusion du rapport propose un projet de délibération (31/03/05) :
  • Article 1 : Considère que le projet de PPA proposé par l’Etat, dans sa forme actuelle, ne permettra pas une amélioration suffisante et durable de la qualité de l’air en Ile-de-France.
  • Article 2 : Demande un réexamen de l’ensemble du projet de plan conformément aux considérants ci-dessus.
  • Article 3 : Emet en conséquence un avis défavorable sur le projet en l’ état.

Proposition d'amendement par Nicole Azzaro (8 mars 2005)

Communiqué de presse de l'Union Française Contre les Nuisances des Aéronefs (18 mars 2005)

Information du Collectif-Orly (25 mars 2005)

 
 
 
27 Avril 2005

Premier essai en vol de l'A380 : 88 décibels... à vide !

Communiqué de presse de l'ADVOCNAR du 27 Avril 2005

" Il faut savoir cependant que pour les premiers essais, l’avion ne sera pas chargé de 850 passagers, et n’aura pas fait le plein de kérosène ! Ces mesures risquent donc de sous-estimer les émissions sonores que les populations subiront. Pour ce premier vol, que nous avons enregistré ce mercredi 27 avril 2005 à Cornebarrieu, ville de l’agglomération toulousaine située dans l’axe de la piste d’essai de l’aéroport de Toulouse-Blagnac., l'impact sonore de cet avion a été mesuré à 88 décibels. "


Lire le Communiqué de presse de l'ADVOCNAR (27 Avril 2005)

Le site de l'association Advocnar

 
 
 
9 Septembre 2005

ADP ( Aeroport de Paris) ne cache plus ses ambitions économiques au total mépris des Franciliens

Information du Collectif-Orly du 9 septembre 2005

" La nouvelle image d'ADP s'installe dans le mépris total des habitants d'Ile de France Alors que lors de l'établissement des chartes environnementales ADP s'est engagé a donner des informations:spécifiques sur son impact environnemental, ADP a supprimé de son site internet toutes les informations environnementales
Aucune information sur la pollution NOX de ses aéroports en 2004 qui prouverait une augmentation notoire de cette pollution alors que le PPA Ile de France sera en Enquête Publique à partir du 12 septembre.
"

Lire la Lettre d'information du collectif Orly (9 Septembre 2005)

 
 
 
12 Septembre 2005

Le Plan de Protection de l’Atmosphère : l’enquête publique démarre dans la plus grande discrétion en Ile de France

Communiqué de presse de l'UFCNA du 12 septembre 2005

" L’Ile de France qui compte 11 millions d’habitants, soit 19% de la population française, connaît un non-respect chronique des objectifs de qualité de l’air portant en particulier sur le dioxyde d’azote et l’ozone. (source AIRPARIF) Le Plan de Protection de l’Atmosphère (PPA) a été introduit par la loi sur l’Air et l’utilisation rationnelle de l’énergie de 1996 qui reconnaît à chacun " le droit de respirer un air qui ne nuise pas à sa santé ". Dans notre région, l’élaboration du PPA a commencé en janvier 2002, elle a été confiée à la DRIRE, Direction Régionale de l’Industrie, de la Recherche et de l’Environnement. Le PPA est aujourd’hui soumis à enquête publique. "

Lire le Communiqué de presse de l'UFCNA (12 Septembre 2005)

Union Française Contre les Nuisances des Aéronefs

 
 
 
Octobre 2006

La lettre no2 du " Forum Contre les Nuisances Aériennes "

  • Les travaux de la piste 4 d'Orly : la refonte des trajectoires pour soulager les riverains est possible
  • Le dernier épisode du pitoyable feuilleton des décollages en face à l'est d'Orly
  • Billet d'humeur : Vive les avions chez le voisin !
Lire le document (Octobre 2006)

 
 
 
Novembre 2006

Enquête publique relative au Plan d'Exposition au Bruit de l'aéroport de Roissy du lundi 30 octobre au vendredi 8 décembre 2006 inclus.

" L'augmentation voulue par les pouvoirs publics de 200 000 mouvements sur l'aéroport de Roissy va augmenter les nuisances ( sonores, pollution et risque de crash) dans toute l'IDF sur les 5 millions 300 000 habitants qui se partagent et subissent actuellement les nuisances des aéroports de Roissy et d'Orly. " Lire les informations (Novembre 2006)

 
 
 
Février 2006

Moins de bruit ? mais plus de pollution déversée sur la tête des riverains

" Au lieu d'inverser la tendance en faveur d'une diminution de la pollution, lancement à grand bruit, avec l'aide des Conseils Généraux, d'une nouvelle liaison transatlantique (ELYSAIR) dont le plus clair effet est de remplacer des petits avions à hélices par des longs courriers gros porteurs beaucoup plus polluants. "
Lire la lettre N°3 du Forum Contre les Nuisances Aériennes (Février 2007)
Lire la plaquette d'information 2èmes Assises du Pôle d'Orly (Novembe 2006)

 
 
 
13 mars 2007

Proposition de loi de M Jean-Pierre BLAZY, Mme Odile SAUGUES et M. Armand JUNG

Enregistrée à la Présidence de l’Assemblée nationale le 13 mars 2007
Le texte de la proposition de loi

 
 
 
31 mars 2007

Rapport d'activité 2006 de l'ACNUSA

L'ACNUSA, organisme officiel de contrôle indépendant, fustige l'Etat, Aéroports De Paris (ADP) et les compagnies aériennes dans son rapport rendu officiel. Il dénonce une réglementation bafouée, la défaillance de l'Etat, le sort scandaleux réservé aux riverains comme ceux de Roissy et d'Orly. Plus de 2,5 millions d'habitants souffrent des avions d'Orly et Roissy. Si les appareils les plus bruyants sont interdits, le bruit augmente avec le trafic aérien.
Lire l'article du Parisien

 
 
 
13 juin 2007

L'ADVOCNAR et la ville de Gonesse ont déposé un recours en annulation du PEB devant le Conseil d'Etat, jeudi 7 juin 2007.
Lire l'article :  "Pollution de l'air: si les Parisiens savaient..."

 
 
 



Page d'accueil |  Tourisme |  Associations |  Loisirs |  Liste de discussion |  T'Chat ] 
Agenda |  Annonces |  Discussions |  Arts |  Index du site |  Rechercher |  Lettre du site |  Contact ] 


Web : www.arpajon.fdn.fr          Mobile : www.arpajon.fdn.fr/mobile      Wap : www.arpajon.fdn.fr/wap
Site   bénévole   et   non   commercial   indépendant   de   toute   municipalité
Copyright  ©  1996-2015     -     Arpajon et sa région    -    Tous droits réservés


URL :  http://www.arpajon.fdn.fr/index.php3?p=nuisances_aeriennes_archives       Modifié le :  19/06/2007 17:49
 
  Partager sur Facebook Faites connaître Arpajon et sa région à vos amis sur Facebook  
akka